Le Costume…

La fabrication du costume et de l’apertintaille est confié au louageur.

La Blouse et le Pantalon en toile de jute sont décorés de plus ou moins 200 motifs : des lions de Belgique couronnés, des étoiles et des drapeaux belge en feutrine. Les extrémités du costume se terminent par plusieurs mètres de ruban blanc froncés comme pour la collerette (pèlerine reposant sur les épaules du Gille). Elle est confectionnée à partir d’environ 150 mètres de ruban plissé blanc et est bordée de dentelle ou de franges dorées à l’extrémité des manches et des jambes nous retrouvons le même principe que la collerette appelé manchettes et parements.

A leur pieds, il porte des sabots généralement fabriqué en peuplier ou en saule. Ils sont garnis des renoms fixé par des punaises.

L’Apertintaille, sorte de ceinture, est orné de 6 à 9 sonnettes ou clochettes (suivant ça taille) en bronze de taille et de poids variables produisant des sons plus ou moins graves. Son poids varie de 2 à 3 kg.

Une clochette appelée Grelot sera placée sur le plastron du Gille.

Le Chapeau, constitué de 8 à 12 grandes plumes réalisées à l’aide de plus ou moins 300 petites plumes d’autruche, complète le costume. Chaque plume est frisée à la main à l’aide d’un couteau pour donner à l’ensemble tout son panache et sa majesté que l’on connait.

Le Masque, dont Binche a toujours eu le monopole d’utilisation et de fabrication, est porté le matin du Mardi-Gras. Son but est de cacher le visage des Gilles qui, anonymement accomplissent le rite célébrant la fin de l’hiver.

Le Ramon et non le « Rameau », qu’il tient à la main le matin du « Mardi Gras », est constitué de brindilles de saule assemblées par trois ligaments de rotin. Le Gille le lance au passant qu’il désire saluer. L’après-midi, il porte un Panier d’osier tressé rempli d’oranges sanguines qu’il offre à la foule.

Le panier contient des oranges et est en osier tressé. Sa forme très particulière a remplacé vers 1880 le vieux panier à salade en fil métallique que le gille garnissait des produits de son jardin.

Dans le costume nous retrouvons aussi la Barette (bonnet) et les mouchoirs de coup.